Cultiver la pensée positive chrétienne

Cultiver la pensée positive chrétienne

Cultiver la pensée positive chrétienne

LA PENSÉE POSITIVE

« Une vision positive des choses favorise la santé globale et la longévité. En d’autres termes, plus vos émotions et votre façon d’envisager la vie seront positives, meilleure sera votre santé dans l’ensemble. Les états émotifs positifs tels que la compassion, la bonté, l’humilité, la douceur, la joie, la patience sont associés à un état de bien-être, à une façon positive d’envisager la vie qui devient source de satisfaction et de bien-être. » (A fleur d’émotions : Bible, psychologie et émotions humaines). Avec cette définition en tête, je vous propose un ensemble de règles qui contribueront à développer notre vision positive de la vie.

Règle n°1 – Un nouveau regard sur la vie – La pensée positive rend heureux

LA PENSÉE POSITIVE CONCENTRE NOTRE ATTENTION SUR CE QUI PEUT CONTRIBUER À NOTRE MIEUX-ÊTRE

Exemple : Ce matin, le réveil est difficile : PFFF ! ENCORE une journée à la maison ! Confiné ! Je me couche tard car je m’abreuve de séries, de films et de Netflix qui est devenu mon meilleur ami ! je n’ai plus la motivation à rien ! En plus personne ne m’appelle ! J’ai mal dormi, je fais des cauchemars… STOP ! Et si en ouvrant vos volets, vous remarquiez que la couleur du ciel est douce et apaisante, ou si vous pensiez au déjeuner que vous allez faire avec cette amie une fois que le déconfinement sera officiel, si vous vous mettiez à prier et à louer Dieu, vous auriez sans doute rendu ce réveil plus agréable. Et si vous pensiez à ce bon petit déjeuner que vous allez vous préparer ? Il y a ce chant très gai : « C’est la joie dans mon cœur aujourd’hui ». Chantez-le ! Il y a ce texte biblique : Jacques 5 :13 : « Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il dans la joie ? Qu’il chante des cantiques. »

 

LA PENSÉE POSITIVE CONTRIBUE DE FAÇON SPECTACULAIRE À NOTRE BONHEUR

De nombreuses études ont montré que le bonheur ne dépend pas des acquis matériels. Le bonheur est un état d’être et non d’avoir ! Cet état d’être nous apporte également un sentiment intérieur de plénitude, il nous permet d’évaluer positivement les facettes de notre vie, de voir celle-ci du bon côté.

Règle n°2

40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-même. Selon certaines études scientifiques, la capacité à voir la vie du bon ou du mauvais côté est liée au gène du bonheur (5HTT). Ce dernier régule notamment la circulation de la sérotonine, hormone de la bonne humeur. Ainsi, les personnes pourvues de la forme longue de ce gène sont davantage prédisposées au bonheur que celles qui sont dotées de la forme courte. Cette hérédité joue pour 50%. Les autres éléments qui influent sont les conditions de vie et les facteurs extérieurs qui ne comptent que pour 10%. Ainsi, 40% de notre bonheur dépend entièrement de nous-même. Nous pouvons
donc choisir le bonheur en pratiquant la pensée positive.

Règle n°3 

Le bonheur c’est comme la vie c’est maintenant ! Comme Dieu nous le dit l’apôtre Jacques dans le Saint Livre : « Mes frères et sœurs, quand vous passez par toutes sortes d’épreuves (autre traduction : tentations), considérez-vous comme heureux (autre traduction : Regardez comme un sujet de joie complète). Car vous le savez : la mise à l’épreuve de votre foi produit l’endurance (autre traduction : la patience). Mais il faut que votre endurance aille jusqu’au bout de ce qu’elle peut faire pour que vous parveniez à l’état d’adultes et soyez pleins de force, des hommes auxquels il ne manque rien ». Jacques 1 : 2- 4 (BDS) Imaginer son bonheur dans le futur est le meilleur moyen de passer à côté ! Il y aura toujours des obstacles sur le chemin et si justement ces obstacles étaient votre vie et le bonheur le chemin ? Cela me rappelle un chant de la fameuse chanteuse française Joyce Jonathan : « Le bonheur » ainsi qu’un autre chant spirituel que nous fredonnons souvent : « Le temps pour être heureux c’est maintenant ».

 

Règle n°4 

Et si vous testiez votre degré d’optimisme ? Élaboré par les psychologues Charles S. Carver et Michael F. Scheier, ce test simple vous en dira long sur votre degré d’optimisme. Pour chaque situation, indiquez une
note entre 0 et 4 dans la colonne « Réponse » :

  • 0 = Pas d’accord du tout
  • 1 = Pas d’accord
  • 2 = Ni d’accord, ni pas d’accord
  • 3 = d’accord
  • 4 = Tout à fait d’accord

Soyez aussi exact et honnête que possible. Veillez à ce qu’aucune réponse n’influence les autres. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

 

Calculez votre résultat 

1) Inversez les résultats des phrases : 3, 7 et 9 : 0=4 ; 1=3 ; 2=2 ; 3=1 ; 4=0

2) Additionnez les phrases : 1, 3, 4, 7, 9 et 10 pour obtenir le score total d’optimisme

3) Les phrases : 2, 5, 6 et 8 ne sont pas prises en compte dans le score final Plus votre score est élevé (24 au maximum), plus vous adoptez dans la vie une attitude optimiste.

Si vous avez plus de 15, cultivez et développez votre optimisme naturel

Si vous avez moins de 15, vous devez travailler votre « optimisme de volonté » (Et c’est pour cela que nous sommes là !)

 

CONCLUSION

Cultivez votre pensée positive et votre optimisme en lien avec la parole de Dieu, des chants, des cantiques ehh ! Pourquoi pas des danses ! Le bonheur commence maintenant. « Ne vous inquiétez pas du lendemain car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine ». Matthieu 6 : 34

 

Auteure : Maëva DEFOI – Master 2 de Psychologie de l’Orientation tout au long de la Vie à l’université d’Angers Psychologue de l’Education nationale au CIO de Trinité